La nostalgie internet : 10 choses qui (peut-être) nous manquent

La nostalgie internet : 10 choses qui (peut-être) nous manquent

mai 17, 2021

Este Website usa cookies

Nous nous souvenons tous de notre première fois sur la Toile (World Wide Web). En cette Journée mondiale de l’Internet, nous avons décidé de voyager à rebours pour découvrir, parmi les boules de naphtaline, les tendances et les habitudes perdues de notre enfance numérique.

Avis : Nous ne saurions être tenus responsable de l’éventuelle nostalgie que cet article pourra causer.

 

1. Curseurs personnalisés

Que celui ou celle qui n’a jamais personnalisé le curseur lève la main. Baguettes magiques, flèches colorées, animaux, gazouillis d’oiselets ou de grenouilles en cliquant…Tout ce qui aidait le navigateur à illustrer la personnalité de l’utilisateur et son style (ou, son manque). Le ciel était la limite de cette tendance.

 

 

2. Émojis archaïques

Émojis, ou pour mieux dire, des smileys, exact ? Vocabulaire XD quand nous nous exprimions par ;-D messages avec des formules compliquées qui impliquaient presque toutes les touches 8-( et une bonne dose de créativités) ;-P

 

3. Apocalypse de messages d’erreur

Lorsque l’écran se figeait et vous entendiez le son typique de l’erreur de Windows, la terreur commençait. D’abord une fenêtre [pause pour le suspense], puis une autre et le moment où nous savions que tout était perdu. Une cascade de fenêtres d’erreur remplissait apocalyptiquement l’écran. La solution ? Débrancher.

 

4. Des photos qui prenaient plus de temps à télécharger qu’il n’en fallut pour peindre Mona Lisa

Pause-café ? Suffisant. Retoucher son maquillage ? Suffisant. Nettoyer le clavier ? Suffisant, mais personne ne le faisait…. Infini, vous êtes ? Pixel par pixel, ligne par ligne, la révélation la plus attendue.

 

 

5. Déconnecter Internet obligatoirement pour se servir du téléphone

La sensation d’avoir finalement réussi à charger un site et notre mère qui a besoin de téléphoner. Aux premiers temps de la toile, l’Internet et le téléphone ne savaient pas partager et l’un compromettait l’autre. Vous imaginez les conflits familiaux ?

 

6. Des téléchargements plus longs que la guerre de Cent Ans

Et quand nous téléchargions un fichier (énorme, 900 Ko) toute la nuit pour qu’il soit prêt le matin ? Le jeune Internet préparant toute une génération à la vie adulte, en l’éduquant à l’art de la patience et de la prudence.

 

7. Sites avec des musiques qui démarraient et jouaient automatiquement

Que les lecteurs de musique intégrés dans les sites qui jouaient automatiquement, clair et fort, une liste d’écoute aléatoire nous manquent ! Les sites de culinaires. Les blogs. Les sites scientifiques. Aux tout débuts d’Internet, la musique s’invitait partout.

 

8. Être le plus cool du MSN Messengerr

Qui ne s’est jamais connecté et déconnecté rien que pour attirer l’attention sur son nouvel état civil ? « À l’amour comme à la guerre », en amour et sur le MSN. Avec le son des notifications, les mots excessivement abrégés, et la possibilité de pouvoir faire trembler l’écran de quelqu’un, le MSN a conquis une place toute spéciale dans le cœur de tous.

 

 

9. Avoir sa boîte de réception remplie de chaînes de courriels avec des fichiers PowerPoint en p. j.

“Si vous ne renvoyez pas ce courriel à 20 amis, vous aurez 7 ans de malchance » mais vos amis seront très chanceux… À moins que quelqu’un ne soit nostalgique des PPTs lourds pleins de GIFs animés de chatons et d’étoiles. Nous ne jugeons personne.

 

10. Le top 8 du MySpace

La nostalgie d’apprendre le HTML afin de pouvoir modifier notre profil pour y inclure des collages de voitures, de flammes et Britney Spears ! Le top 8 de MySpace méritait une place importante dans le profil et nous permettait de lister nos amis par ordre de préférence, causant beaucoup de drame et détruisant de nombreuses amitiés.