IaaS, PaaS et SaaS : la structure, les différences et le professionnel du Cloud

IaaS, PaaS et SaaS : la structure, les différences et le professionnel du Cloud

mars 16, 2021

Este Website usa cookies

Notre consultant Paulo, ingénieur en infrastructures, travaille quotidiennement dans le cloud et il nous montre à présent ce qu’il y a derrière chaque modèle et quelles sont les fonctions d’un administrateur système, y compris ses responsabilités principales et supplémentaires.

 

« Fréquemment nous voyons les sigles IaaS, PaaS et SaaS, cependant, il s’agit d’un thème qui suscite encore des doutes, même entre les professionnels de technologie et, principalement, pour les personnes qui ne connaissent pas le monde TI. Pour répondre à toutes les questions, je présente tout de suite une pyramide qui démontre exactement les différences entre ces modèles :

 

 

L’IaaS (infrastructure en tant que service) substitue l’infrastructure interne, tels que les serveurs, le réseau et le stockage. La PaaS (la plate-forme en tant que service) inclut ce qui se passe dans les serveurs, à savoir, les serveurs internet, interpréteurs de langages de programmation, compilateurs, etc. Enfin, le SaaS (logiciel en tant que service) remplace le logiciel qui est créé et exécuté par suite de ce qui se fait avec la plateforme, tels que les services de messagerie électronique, la gestion de projets, CRM, etc.

 

Qu’est-ce qu’un administrateur système cloud ?

L’administrateur système cloud est chargé de travailler dans un environnement mixte de logiciel Windows et Unix/Linux. La responsabilité de l’individu consiste à administrer les services infrastructurels cloud, en dirigeant, surveillant et préservant un environnement numérique à multiples utilisateurs conformément aux exigences de l’organisation. À cet effet, il devra posséder une connaissance technique approfondie des machines virtuelles, du stockage et des réseaux (IaaS). Ce professionnel devra développer, configurer, implanter et administrer les systèmes qui composent la plate-forme de cloud sous-jacente, assistant la configuration de systèmes cloud publique ou privée.

Dans le cadre de ses responsabilités s’inscrivent la surveillance et la modification des systèmes selon la méthodologie prescrite. L’administrateur système est la personne qui établit et exécute les opérations dans le cloud selon les spécifications et paramètres ; qui sélectionne les prestataires, tenant compte des exigences de l’entreprise ; et qui implante les systèmes avec un bon rapport coût/efficacité, lesquels répondront aussi aux exigences techniques de l’organisation. Il est très important qu’un professionnel de systèmes cloud ait une connaissance approfondie des systèmes d’exploitation Active Directory, IIS, SQL Server, Azure, AWS, GCP et des autres technologies basées sur Windows et Unix/Linux. Également pertinent, il faut que cette personne soit capable de configurer des machines virtuelles (VMs), stockage et réseaux/sécurité.

L’administrateur système cloud travaille en coordination avec le département TI pour développer et assister l’infrastructure cloud, Windows ou Unix/Linux. En général, il pourvoit une assistance technique, résout des problèmes opérationnels et assiste l’administration de service cloud et l’environnement des services susmentionnés. Voici quelques-unes de ses responsabilités supplémentaires, relevant de son travail :

– Installer et résoudre des problèmes :

Le professionnel installe et configure le système opératif en fournisseurs de IaaS cloud et c’est aussi la bonne personne pour résoudre et prêter assistance concernant des problèmes du système. L’analyse de la configuration et de la sécurité du réseau des systèmes font partie de ses fonctions afin qu’il s’assure qu’ils sont mis à jour et qu’ils fonctionnent correctement, tandis qu’il administre et met également à jour les systèmes d’exploitation.

– Implanter et intégrer :

Le technicien surveille et analyse généralement les ressources et les performances des systèmes. Il compare, évalue et implante des nouvelles technologies, tout en intégrant des systèmes dans l’environnement numérique. À sa charge, également, documenter l’infrastructure des systèmes à la convenance de l’organisation.

– Sécurité et stratégies :

L’administrateur système cloud doit fournir toute l’assistance nécessaire aux serveurs cloud, y compris les paramètres de sécurité, la correction et la résolution de problèmes. Il aide également à maintenir les stratégies, politiques et procédures de sécurité de l’organisation.

Le rôle des administrateurs système a beaucoup évolué pour englober l’utilisation accrue de cloud computing, laquelle joue un rôle important dans l’évolution technologique des entreprises. »

 

Paulo Ferreira –Consultant TI Sénior